Enfermés dans une case dont la société a jeté la clé.

Autistes (plus) condamnés.

Pour beaucoup d’entre vous, être autiste est synonyme de malade mental. Ne levez pas les yeux au ciel, le constat est triste mais il est là.

Sa vie n’est pas condamnée, non pas au sens littéral du terme. Par contre la mort sociale est assurée car la société est ainsi faite.

–Enfermés dans une case dont cette société a jeté la clé.–

J’ai pu lire « je connais un autiste, leur regard est comme ça », ou encore « je connais un autiste, il fait ceci, cela »? Je vous lis les faire passer pour des fous.

Les autistes sont des personnes merveilleuses, avec une vision du monde bien belle malgré vos agissements.

Les autistes ont la faculté de penser, et leurs pensées ne sont pas linéaires, non. Les vôtres…

Les autistes ont de l’ambition, mais cette société, toujours la même, lui ferme les portes.

Les autistes ont des rêves, et comme vous, nous mettrons tout en oeuvre pour les réaliser, quitte à renverser vos habitudes, vos façons de penser. Parce que savez-vous ô combien c’est terrible de devoir briser les rêves et ambitions de son enfant? Tout ça parce que LA SOCIÉTÉ le refuse et a fait de lui, un malade mental, un psychopathe, une personne sans cœur, sans sentiment, sans jugement, un boulet de la vie qui coûte de l argent en somme.

Vous avez les clés, alors ouvrez enfin cette cage, ouvrez là maintenant, on étouffe, on meurt à petit feu!

Parents, familles, amis, montrons que nos enfants n’ont pas un visage différent des autres. Démontrons que c’est la société qui a dessiné un sombre portrait d’eux.

Un commentaire sur “Enfermés dans une case dont la société a jeté la clé.

Ajouter un commentaire

  1. Si la société française, et en premier lieu certains pedopsychiatres, suivis des MDPH et de certains membres de l’éducation nationale, n’évoluent pas, la clé on va la tourner pour aller, avec notre enfant, dans un monde plus serein, où on ne nous demandera plus de compte et où, on ne nous fera plus passer pour des cas sociaux incapables. Et ça n’est malheureusement pas sur cette terre. Et même, si ce pas est franchi, comme certains l’on déjà fait, à bout, usés, ces institutions avec ces soit disant professionnels, spécialistes du TSA, n’auront même pas la présence d’esprit de se remettre en question et beaucoup ne comprendrons pas ce geste ultime de désespoir. Les autistes n’ont pas à être enfermés dans des instituts inhumains, loin de ceux qui les aiment, et les familles ne demandent pas à être séparés de leur proche, elles demandent juste à être aidées pour vivre décemment, comme tout le monde. Pour ma part, heureusement, j’ai encore de la réserve psychologique et physique, mais jusqu’à quand?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :