Un mercredi de crise, une journée ordinaire ou presque.

Aujourd’hui la journée a commencé péniblement très tôt.

Très tôt ce n’est pas à 7h, non très tôt c’est plutôt 5h du matin.

Le réveil en ce moment est à des heures très aléatoires mais surtout indécemment tôt chaque matin pour Mattheo et Elena.

Donc depuis quelques temps maintenant nous sommes réveillés par les cris de nos enfants. Inutile de vous rappeler que nous vivons en appartement et que la situation aussi difficile soit-elle pour nous, commence à le devenir pour notre entourage. Et c’est compréhensible….

Alors voilà aujourd’hui je vais vous raconter mon mercredi presque typique.

Ce matin Elena et Clémence sont allées à l école. Je suis donc rester à la maison avec Arizona et Matthéo. S occuper des enfants, commencer à préparer les repas, tout en gérant le repassage, le ménage…. Mon temps est compté et je ne peux rien laisser traîner car en ce moment, il y a des visites de mon appartement qui est en « location – libre à partir de début septembre »

➡️ https://www.leboncoin.fr/vi/1445360293.htm/

Puis gérer mes mails (nombreux), on peut dire que je suis loin d’être une fainéante, désolée 😜

Bref on s’en….

Mais ce matin… Cris, pleurs, hurlements, crachats, coups…. J ai le droit à la totale!

Je biaise, je cherche des alternatives, je prends son tableau des comportements, des pictogrammes adorés…. Rien ne marche tout se retrouve arraché de mes mains et détruits 😰

Mais cette fois, nous sommes à la fin de l’année scolaire et plus rien n’y fait. C’est ainsi. Je dois juste subir, ronger mon frein, éviter de peter un câble même s’il me violente ou violente ses sœurs, juste tenter de « punir » de l isoler pour protéger toute la fratrie.

Trop de changements arrivent et je sais qu’il les sent et commence déjà a les anticiper. Puis surtout c’est une mauvaise période. Cette période redoutée par tout les parents d’enfants autistes, la période des changements « de tout » avec 1 mois et demi de crise sur 2, voir en cas de pas de bol 2 mois sur 2. La période des vacances scolaires. Celle où il n y a plus d’école, plus de prise en charge, celle où on nous laisse livrés à nous même. Celle où tout le monde se fou un peu plus de nous.

Pourquoi? Mais parce que rare sont les gamins autistes acceptés en centre aéré, faut pas se voiler la face. Parce qu’en été les pro ils partent en vacances! Ils s’en foutent tout à coup qu’on soit coincés nous, qu’on soit dans une impasse… Et puis en parlant de vacances nous proposer de partir c’est bien, mais : qui me finance les vacances? Non mais parce que là aussi… Les gens pensent que « gamins handicapés » = richesse. Mais noooon vous vous trompez! Justement on est punit d’avoir un enfant différent car tout nous coûte plus cher! Mais vraiment! Le centre aéré pour un enfant « ordinaire » (comme je déteste ce mot) vous le payez en fonction de votre coefficient familial? Nous il y a des petits centres adaptés (rare! Mais ça existe) mais bon comptez 25€ de l heure!!!!!! Sauf qu en règle général ➡️ handicap de son enfant = précarité! Parce que pour rappel ➡️ les soins ne sont pas tous pris en charge! A quand arrêterez vous de vouloir absolument vous faire du fric sur notre dos déjà suffisamment courbé? (D ailleurs un billet sortira sur ce sujet demain).

Bref encore un mercredi ou j aurai essuyé des crises plus nombreuses plus violentes car plus la période estivale arrive et pire c’est. Et puis je multiplie par 2 car j ai ma Elena qui elle, hein, n’est absolument pas prise en charge! Enfin si elle fait de l orthophonie mais c’est tout…. Bah oui vous comprenez, les troubles DYS on attend que le gamin ai 6 ans pour les diagnostiquer et faire le nécessaire même si comme dans le cas d Elena c’est sans appel! Mais non il faut attendre le CP, qu’elle se casse la figure pour agir! Normal? Bah non mais ainsi va la France.

Total, les 2 sont en crises, chacun à cause de ses comorbidités, et je suis juste impuissante. Impuissante et fatiguée!!!

Parents d’enfants différents on passe notre année à se battre, notre été à morfler! Normal, sans pression.

Et là ce soir j’écris au bord des larmes, à la fin d’une journée terrible où je n aurai eu que crises et violence sous mon toit. Une journée où mes enfants auront été dans les excès en permanence. Une journée à me faire insulter, à voir mes enfants se violenter, devoir les séparer. Une journée où ils auront défié l’autorité adulte en permanence.. Une journée où mes nerfs auront été mis à rude épreuve mais où il aura fallu que je garde la tête haute et que je gère d’une main de fer dans un gant de velours cette vie que m’a offert la nature.

Que la force soit avec vous, avec nous. Courage ma Blue family. Be happy malgré tout.

7 commentaires sur “Un mercredi de crise, une journée ordinaire ou presque.

Ajouter un commentaire

  1. C’est bien de le dire,de le crier ! Deja ça te fait du bien de te lâcher et ensuite les gens bien pensant,donneurs d’ordre et à la critique facile doivent prendre conscience de ce que nous vivons au quotidien . Je suis de tout cœur avec toi ! Courage et plein de bisous réconfortants 😘😘❤️

    Aimé par 1 personne

  2. Je me dis dans ces moments là « c’est bientôt la fin, tient bon, c’est bientôt la fin. » Ne pas demander la fin de quoi, je sais pas, j’attends juste que le soir vienne et qu’enfin tout le monde dorme…..même si généralement il y en a toujours un d’éveillé, je sais que j’ai de la chance, mon shtroumpf s’en sort bien et ne fait presque plus de crises. Pour le zèbre c’est différent, pas de crise, ou une crise permanente et un déni constant. Maintenant il a 21 ans….

    Aimé par 1 personne

    1. Les zèbres, ils sont différents. Pour la mienne ses « crises » n’en sont pas au sens propre mais figuré, elle tourne en rond, flappe, se bouche les oreilles ou comme aujourd’hui, elle a préféré passer l après midi seule dans sa chambre avec un livre et sa boîte à musique. Des fois ça me prend au tripes j’ai l’impression qu’elle est malheureuse mais quand on en parle elle me dit que non ça va, elle aime bien être seule. Bref j’ai une zèbre apaisante.

      J'aime

  3. Wouaouh… Total respect. On est là, on t’admire, on t’envoie plein de bonnes et belles ondes. Tu assures grave de chez grave, sache-le. Tu as le droit d’être épuisée et découragée. Surtout un mercredi soir tellement rock’nroll que c’est du hardrock hardcore. Et by the way, vous êtes trop, mais trop choupinets ! (et j’adore des lunettes assorties mère-fille). Plein de love sur toi et sur ta tribu.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :