Aller prendre l’air.

Mercredi 8 Mai est un jour férié, le lendemain était un jour de grève nationale et les écoles des enfants n’étaient pas épargnées (pour une fois). Il y avait donc un petit goût de week-end avant le week-end.

Jeudi nous étions en train de faire avec des courses, je regarde l’homme et je lui dis que j’ai envie de partir, de prendre le large, de changer d’air. Il me rappelle que le lendemain il y a école, crèche etc…. Je lui rappelle que pour faire grève on ne nous demande pas notre autorisation et que pour une journée en fin d’année, ce n’est pas la fin du monde.

L’homme cogite un peu, il faut dire qu’il travaille samedi (prise de poste à 17h), il me regarde et me demande « Tu veux aller ou, t’as raison on se casse ».

Nous rentrons donc à la maison, on prépare nos affaires, on dîne, on couche les enfants, on programme nos réveils, et on se couche à notre tour. Partir à 18/19 heures ça aurait été n’importe quoi, nous avions peur d’en baver pour trouver un hôtel (un hôtel avec une capacité d’accueil pour grande famille, croyez moi c’est plus compliqué que ça n’y paraît).

3h15 du matin le réveil sonne… C’est très dur.

4h15 toute la famille est prête, les affaires sont dans la voiture, on part à l’aventure.

Direction Valras-Plage.

20190510_044118

Comme vous pouvez le constater… C’était vraiment la nuit noire, bon ça a permis aux enfants de repartir dans les bras de Morphée. Enfin… Arizona s’est rendormie, Clémence aussi mais un peu plus tard, Elena idem…. Matthéo non, il ne s’est pas rendormis.

Sur la route, on s’arrête de temps en temps mais surtout je contemple les paysages qui défilent. J’aime les champs de fleurs, de blés, mais aussi j’aime voir les éoliennes, je les trouvent majestueuses et apaisantes. Puis nous finirons par arriver au viaduc de Millau, signe que nous arrivons dans le Sud.

20190510_074921

20190510_074340.jpg

Puis quelques kilomètres plus tard…… Nous voilà arrivés à destination.

Il est encore tôt. Nous décidons donc d’aller boire un petit café, chocolat, qu’importe au bord de la plage, et j’en profiterai pour donner un biberon à Arizona.

Jusque là tout va bien, tout est parfait, nous sommes tous insouciants. Et ce mood va durer quelques heures.

J’en profite au passage pour prévenir les écoles des absences des enfants, et j’opterai pour dire la vérité « Non Clémence/Elena/Matthéo n’est pas malade, nous avons tout simplement décidé de partir au bord de la mer sur un coup de tête ». Je pense que ça n’a pas vraiment amusé les directrices, néanmoins… On ne me demande pas mon avis pour faire grève? Bon bah moi j’ai pas besoin d’approbation non plus. Une seule journée.. Mes enfants. Juste nous 6. Les qu’en dira t-on, on s’en fou.

Le matin, nous restons sur Valras. Matthéo connaît et reconnaît les lieux, donc tout va bien, on essai de limiter la casse. Même si honnêtement vu l’imprévu on pensait qu’il allait péter les plombs. Mais non.

Je vois les enfants jouer, je les entends rire aux éclats, hurler de bonheur. Quel plaisir, je suis tellement ravie. Du coup je n’ai vraiment aucun regrets d’avoir pris un journée pour nous. Bon je regrette juste de ne pas avoir eu l’idée de partir plus tôt… A midi, nous décidons de partir du côté de Sète et son port pour nous restaurer.

Quelle bien mauvaise idée. Il y a beaucoup de circulation dans cette ville pas si jolie, le port ressemble plus à une déchetterie… Non là c’est un peu la déception.

Du coup nous décidons de faire quelques kilomètres de plus mais d’aller là ou moi je connais bien, tant les commerces que les plages… Palavas les Flots.

Ah si, on a visité le Mc Do de Sète.. YOUPI!

Nous voilà arrivés a Palavas, la plage est calme. Il y a quelques personnes mais on a plutôt l’air de les déranger dans leur bronzette avec nos 4 marmots qu’autre chose. Mais qu’à cela ne tienne, si ça ne leur plaît pas, ils n’ont qu’à s’en aller.

Et c’est reparti pour des éclats de rire les pieds dans la mer.

On chasse les coquillages, puis Elena pleure, malheur de la coupure avec un coquillage cassé. On soigne vite le bobo. Puis Matthéo crie et semble terrorisé « Il y a des crabes ». Oh bah oui il y a plein de crabes. Paraît que c’est bon cuit au barbecue ces petites choses. Je rassure tout de suite les pro Vegan etc qui passeraient par là, aucun crabe n’a été torturé lors de notre passage, nous les avons juste regardé 😉

La journée passe, nous prenons un petit goûter dans un petit snack-glacier-crêperie « Le Rio ». Nous sommes bien accueilli, et malgré une terrasse bien ordonnée, la serveuse la modifie afin de nous dégager un maximum de place. Les enfants prendront donc un grand sirop à l’eau accompagnés de crêpes au chocolat, et nous, parents, trouverons satisfaction avec un bon Monaco (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération). Et bien sûr nous avons vu sur notre belle Méditerranée.

Bon je vous parle pas forcément des repas d’Arizona, mais doutez vous bien que nous avons fait suivre : lait de suite, repas adapté etc pour cette petite mémère.

La journée passe vite, la fatigue commence à se faire sentir et pour Matthéo ça devient de plus en plus compliqué, alors il crie beaucoup, se rebelle et pleure énormément.

Partir à l’aventure c’est bien. Mais il nous faut trouver un hôtel pour 6 personnes pour 1 nuit. Bien évidemment BOOKING on oublie. Pourquoi? Il n’y a plus rien de disponible. Premier hôtel, c’est cuit. Mais on nous conseil d’aller à l’hôtel de la Plage. C’est un petit 3 étoiles, comment vous dire que j’ai très peu pour mes finances. Bizarrement ils ont de la place, bon 2 chambres séparées non communicantes mais au moins on pourra dormir dans un lit. Et les prix ne sont pas si exorbitants. Soit.

Nous prenons tous une douche bien méritée, je vous dis pas comment j’en ai un peu bavé avec les petous d’Ari 🙂 Nous nous préparons tranquillement puis nous partons direction le centre, afin de manger et pas de la malbouffe par pitié.

En bord de plage nous avons le choix entre un restaurant de grillade, un restaurant qui fait surtout des fruits de mer (j’y suis parfaitement allergique), et un restaurant italien qui donne direct sur la plage. Il y a aussi tout un tas de petit restaurant pour manger sur le pouce : kebab / pizza / burgers / frites….

Après avoir regardé les cartes nous options pour le « Barisano Caffe ».

Quelle surprise. Le personnel était au petit soin, les assiettes bien copieuses, la qualité irréprochable, les prix très très corrects!! Chaleureux, décontracté, on a adoré et on a bien mangé. Mis à part les frites, tout est fait maison, résultat tout est bon. Les enfants comme nous les parents, nous sommes régalés. Alors si vous passez par Palavas les Flots n’hésitez pas à vous y rendre : 1 quai Paul Cunq, 34250 Palavas les Flots, vous m’en direz des nouvelles 🙂 Et puis je vais vous faire un aveu, Matthéo a fait des crises assez fortes, mais pas un regard de travers, rien.

Page FB : https://www.facebook.com/barisanocaffe/

Après un petit tour sur les rives, nous rentrons nous coucher.

Petit brief sur l’hôtel? Heureusement que nous n’avons pas payés trop cher car les lits étaient parfaitement inconfortable, la propreté pas top. Les murs sont en cartons on entendait donc les voisins copuler (un couple s’en est vraiment donné à cœur joie mdr), ou faire un vacarme d’enfer. Mais surtout et ça je ne l’ai vu que le lendemain mais… Nous avons payé 10€ pour une place de parking non surveillé dans la rue devant l’hôtel… De plus cet hôtel n’a de plage que le nom car la seule vue qu’il y ai c’est sur les immeubles. Enfin non de la chambre de Damien, entre 2 murs on voyait la mer…. Je suis pas chiante mais franchement je ne recommande pas forcément cet hôtel. Par contre, on ne peut pas enlever la gentillesse du personnel. Les 2 personnes que nous avons vus étaient sympathiques.

20190511_083137

Après un petit déjeuner copieux pris de nouveau au « Rio » qui propose une formule petit déj à 5€ (1 boisson chaude + 1 jus de fruits frais + 1 viennoiserie + 2 tartines confitures et beurre), il était temps pour nous de mettre les voiles.

Damien bossant à 17h il nous fallait impérativement rentrés assez tôt.

Sur la route, je suis un peu mal, effondrée de devoir déjà mettre fin à ce petit périple.

Mais c’était sans compter sur super chéri qui décide que nous allons un peu jouer les prolongations en allant faire un petit tour sur Aigues-Mortes. Je n’y suis jamais allée. Les enfants non plus.

Nous arrivons donc dans la matinée. Et wahou. C’est juste magnifique. Nous faisons le tour du village à l’intérieur des remparts du château. Clémence souhaiterai « prendre de la hauteur » et voir la vue depuis la tour Constance. Alors nous embarquons dans le petit périple, enfin dans l’ascension de la tour. Bon on ne verra qu’à la descente de celle-ci que pour monter sur la terrasse… Il fallait emprunter l’ascenseur, les escaliers étant réservés à la descente… Echec nous on a fait la montée. et la descente par les escaliers, c’était assez difficile surtout pour les petites jambes des enfants…. Mais la vue est à coupée le souffle, alors le jeu en vaut la chandelle.Apruès

Après en avoir pris plein la vue, il faut partir pour de bon. Mais avant nous faisons un dernier petit tour pour prendre quelques souvenirs. Matthéo et Elena opteront pour un bouclier et une épée chacun. Pour Clémence ce sera un énorme attrape-rêve en plumes et broderies. Pour papa un porte clé casque de chevalier, pour moi ce sera… Une mascotte. Comme je vous l’ai dis j’aime les flamants rose. Et en Camargue c’est le pays du flamant. Tout est à l’effigie de mon animal préféré. J’aurai pu prendre autre chose, mais non. Je me suis dis je prends une mascotte qui nous accompagnera partout et sur toute nos photos. Et pour Arizona? Mou la mouette.

D’ailleurs il est temps de vous raconter cette petite histoire. A Palavas, outre les crabes, il y’avait beaucoup de mouettes qui se promenaient sur la plage tranquillement. Tranquillement ou presque. Arizona ne les laissaient pas tranquille. Son jeu c’était de courir après les mouettes. Elle a passé des heures a tenté d’en choper une. C’était trop adorable. Du coup lorsque j’ai vu des mouettes musicales, c’était une évidence, je devais lui en prendre une. Et pourquoi Mou? Après un gros dodo, et un bon petit déj mérité Arizona tournait en rond dans la chambre, en regardant derrière les rideaux, sous le lit, partout en disant « Mou » et en hochant des épaules. Après lui avoir présenté : doudou / tétine / veilleuse etc… Elle continuait de chercher en disant « Mou », j’ai finis par comprendre qu’elle cherchait sa mouette adorée. Et c’était bien ça qu’elle voulait 😉

Nous sommes rentrés samedi à 16h10, le temps pour papa de débarrasser la voiture, se changer et partir au travail. Le retour à la réalité a été brutal. Mais nous avons passés de merveilleux moments gravés à jamais.

4 commentaires sur “Aller prendre l’air.

Ajouter un commentaire

  1. Superbe ça donne envie , moi non plus sete je n’avais pas aimé il y a 14 an (quand jetais enceinte de Naïssa ) ! J’adore le choix des souvenirs ! Vous avez bien fait ! Les enfants ont l’air très heureux 😊 et bravo au père bleu car route plus séjour en lui même et finir par décharger la voiture et aller au boulot de suite après WAHOU j’espère que tu lui as faut un massage 😉😋 bon dimanche

    Aimé par 1 personne

  2. Vous avez eu raison . Quelle plaisir de te lire . J’aimerai tellement allez à la mer di tu savais vivement cet été . Et palavas heu comment dire … non je ne dirais rien ♡
    Plein de bisoo a vous…

    Aimé par 1 personne

    1. Je sais t as eu une mauvaise aventure la bas.. Mais moi non. J ai apprécié, profité même si c’était trop court. Ca a fait un bien fou.. Vivement notre prochain « coup de tête » vu que nous les vacances : c est cuit. Trop cher et boulot oblige.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :